HISTOIRE & PATRIMOINE

Étymologie de Castelnau d’Estrétefonds

« CASTÈLNAU D’ESTRETASFONTS » : CHÂTEAU NEUF AUX ÉTROITES FONTAINES.
D’origine occitane, ce toponyme a été francisé par la suite.Castelnau est un nom composé : « castel » veut dire château et « nau » est la traduction de neuf. Estrétefonds est également formé de deux mots : « estréte » de l’occitan « estretas » ou « estreitas », qui veut dire étroites et « fonds », ou plutôt « fonts », qui signifie fontaine. Avant le XIIe siècle, le mot « font » désigne davantage une source.
Le nom « estretasfonts » indique des points d’eau qui sont difficiles d’accès, qui se situent dans un vallon encaissé, celui qui sépare le « lo castèlnau », le château-neuf, des hauteurs du Capech. La traduction de l’occitan serait donc : « Château neuf aux étroites fontaines ».

Un patrimoine riche, très contrasté, à fort enjeu

Trois monuments historiques sont présents à Castelnau d’Estrétefonds : le château, l’église Saint Martin et le calvaire. Le village ancien présente une belle homogénéité de bâti vernaculaire et l’on retrouve des traces patrimoniales de l’activité : cheminée de l’ancienne briqueterie, lavoir, fontaines aménagées.
Un important travail de restauration et de mise en valeur de l’église et du patrimoine bâti et urbain du centre ancien a été réalisé depuis de longues années.

ARCHITECTURE VERNACULAIRE (DE PAYS)
Quelques maisons « toulousaines » et grandes demeures bourgeoises sont présentes : Avenue de Montauban, Grande Rue, au Capech et au niveau de certains lieux-dits.

L’histoire de Castelnau d’Estrétefonds

L’habitat à Castelnau d’Estrétefonds remonte à la Préhistoire. La première mention dans un document écrit date de l’an 961 : le village, situé près de l’actuel cimetière, s’appelle alors « Saint-Martin de l’étroite fontaine », SANCTUS MARTINUS STRICTO FONTE.

Le nom de Castelnau « Castellum Novum » apparaît au XIIe lorsque le château est construit et que le village s’étend. En 1159 le roi d’Angleterre Henri II de Plantagenêt établit son camp à Castelnau. Le lieu-dit « Camp del Rei » – pièce de terre au pied du château – rappelle la tenue du camp royal.

Dès 1252, Castelnau se distingue par un hôpital de grande renommée placé sous l’invocation de Marie-Madeleine. Une confrérie de Pénitents blancs le visitait.C’est lors de la grande période d’activité des Pénitents, au XVIe siècle, que le calvaire semble avoir été édifié. En 1621, Louis XIII s’arrêta à Castelnau au moment du siège de Montauban, en allant vers Toulouse

Castelnau d’Estrétefonds ne s’est pas bâti en un jour

Le village de Castelnau d’Estrétefonds, bâti sur une colline, se divise en deux parties : la partie haute, désignée sous le nom de Capech (la tête) et la deuxième partie du village qui forme une nouvelle rue avec ses maisons plus modernes, la mairie et les écoles.

C’est un village où se pratiquait la polyculture : céréales, légumes (asperges, artichauts, …), fruits (pêches, …) et vigne.
La carte d’État-major de 1866 révèle l’existence de la plupart des hameaux répartis sur la commune ainsi que les voies communales et chemins ruraux.
La Voie Impériale qui devint en 1824 la RN20, puis aujourd’hui la RD820, passait par le centre du village sous le nom de « Grande Route de Paris à Toulouse ».

Castelnau d’Estrétefonds, par son positionnement géographique, est traversé par de nombreuses grandes infrastructures de transport : la Route de Paris (RD820), le Canal latéral à la Garonne (aujourd’hui Canal Garonne) inauguré en 1844, le chemin de fer avec la ligne
Bordeaux-Cette (Sète) datant de 1857 (la gare est toujours en activité aujourd’hui) et plus récemment, l’autoroute A62 (Autoroute des deux mers) construite dans les années 1980.

Castelnau d’Estrétefonds aujourd’hui

Le château et l’église Saint-Martin, qui semblent figés dans l’éternité d’une image de carte postale, ont pourtant été témoins de l’évolution rapide de la commune au fil des dernières décennies. Réputé pour avoir vécu de profondes mutations économiques,
sociologiques et paysagères, notamment à travers la zone d’activités logistique d’Eurocentre (4 000 emplois), Castelnau d’Estrétefonds s’est profondément transformé et est devenu un pôle de centralité du Nord Toulousain.

La commune est passée en quelques années du statut de commune rurale au statut de ville moderne. La population a connu une forte évolution. Au 1er janvier 2015, la commune comptait 6 092 habitants. Sa superficie est de 28,32 km2.

DOUCEUR DE VIVRE
La commune offre un agréable cadre de vie avec son parc arboré (le Parc du Terroir), ses parcours de randonnées, ses balades et l’accès à la piste cyclable longeant le Canal Garonne. Ses nombreux commerces et associations contribuent à l’animation

« texte issu du parcours du patrimoine. « 

Suivez-nous :

Communauté de communes du Frontonnais