Révision allégée du Plan local d’Urbanisme

Révision allégée du Plan local d’Urbanisme

Révision allégée du PLU

Actualisé le 16 octobre 2020 / Urbanisme

Projet d’aménagement secteur des Gravières

Délibération du Conseil municipal en date du 8 octobre 2020 pour la révision allégée du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Castelnau d’Estrétefonds.

La société MGM sablières réunies implantée sur la commune de Castelnau d’Estrétefonds gère des carrières d’extraction de granulats au nord-ouest du territoire dont une partie est en fin d’exploitation. La société s’est engagée à céder une partie des terrains et lacs concernés à la commune.

Les aménagements qui sont en projet, afin d’installer sur cet espace une base de loisirs nautiques, ne sont envisageables pour la commune qu’avec l’évolution de son Plan Local d’Urbanisme.

Aussi par délibération en date du 8 octobre 2020, le Conseil municipal de la commune de Castelnau d’Estrétefonds a prescrit la révision « allégée » n° 6 de son Plan Local d’Urbanisme, conformément à l’article L.153-32 du Code de l’urbanisme. 

Cette délibération est consultable au service urbanisme aux heures d’ouverture, un cahier de recueil des observations est mis à la disposition du public.

Cérémonie du 8 mai 2020

Cérémonie du 8 mai 2020

Cérémonie du 8 mai 2020

Cérémonie de commémoration

8 mai 2020 / Cérémonie Commémoration du 8 mai 1945

En raison du confinement, la cérémonie du 8 Mai, marquant les 75 ans de la capitulation allemande, s’est déroulée au monument aux morts, en comité restreint avec le maire Daniel Dupuy, le conseiller défense Grégory Pilipczuk, le président de l’association des anciens combattants accompagné du porte-drapeau Raymond Guirval de Castelnau d’Estrétefonds. Malgré l’absence de public, la municipalité a tenu à maintenir l’événement pour ces hommes et ces femmes héroïques qui ont fait l’histoire.

Le maire Daniel Dupuy a aussi remercié, au nom des Estrétefontain(e)s, l’armée des soignants qui se battent en première ligne et nous réconfortent depuis deux mois : « Eux dont le courage va permettre bientôt la victoire contre le coronavirus ». En lisant le message de l’UFACA, Guy Nonis a rappelé le bel hommage du général de Gaulle : « En rendant le dernier soupir, vous avez dit Vive la France ! Dormez en paix, la France vivra, parce que vous avez su mourir pour elle ». Grégory Pilipczuk a évoqué avec émotion la mémoire de Roger Ponsolle, président du club Vivons Heureux décédé durant la pandémie.

Pour respecter les consignes gouvernementales et préfectorales seules deux gerbes ont été déposées pour la ville de Castelnau d’Estrétefonds et l’autre pour les anciens combattants. L’appel aux Morts, « La Marseillaise » et «Le chant des partisans » ont fait place au silence pour  s’élever vers les habitants confinés chez eux.

Interview de Sandrine Sigal, 1ère adjointe

Interview de Sandrine Sigal, 1ère adjointe

Interview de Sandrine Sigal, 1ère adjointe

 Le CCAS fait face à une situation inédite…

28 avril 2020 / Interview

Sandrine Sigal, vice-présidente du CCAS et 1ère adjointe, est en première ligne avec son équipe au service des administrés pour répondre aux urgences du terrain. Et si l’élue avoue que la situation actuelle est totalement inédite, elle ne manque pas d’enthousiasme face à l’élan de solidarité initié par la ville, le CCAS et les estrétefontains.

Comment se fait actuellement la gestion de cette crise sanitaire ?

Le CCAS s’est très vite organisé. Une personne est dans les bureaux tous les jours de 10h à 16h et les autres en télétravail. Cette organisation permet d’assurer la continuité du service avec l’aide des bénévoles et de la Croix Rouge qui maintient l’épicerie sociale ouverte pour les familles en difficulté.

La peur d’attraper le coronavirus fragilise aussi ceux qui étaient jusqu’à présent autonomes…

Beaucoup de personnes inconnues du CCAS font appel à nos services pour être prise en charge car elles ne sortent plus de chez elles.

Le CCAS avec la mairie a rapidement mis en place une série de mesures pour aider les plus fragiles à affronter cette pandémie…

Nous avions déjà une liste de personnes fragiles et isolées sur la commune que nous suivons lors du Plan Canicule. Elle s’est allongée au début du confinement car à partir de 65 ans, certaines personnes ne vont plus faire leurs courses ou les familles ne peuvent plus se déplacer. Le portage des courses à domicile est l’une des principales actions mises en place dès le départ, avec un appel à bénévole et une coordination pour chaque demande par le CCAS.

Malgré le confinement, le CCAS reste présent et maintien le lien social avec l’aide de bénévoles…

Chaque semaine, les personnes référencées au CCAS sont contactées deux fois pour vérifier si tout va bien. Lors de ces contacts, nous avons vite ressenti qu’elles avaient besoin de retrouver du lien social. Le seul moyen aujourd’hui d’y parvenir est le téléphone. Nous avons donc mis en place une organisation avec des bénévoles qui les contactent de chez eux pour discuter.

Quelles sont les urgences en lien avec le coronavirus ?

Nous avons fait un appel à des couturières bénévoles pour fabriquer des masques. Ils sont destinés aux personnes les plus fragiles.

Photo : Sandrine Sigal, vice-présidente du CCAS et 1ère adjointe gère les urgences avec le maire et son équipe.