Déplacement post-confinement

Déplacement post-confinement

Déplacement post-confinement

Déplacement hors du département et à plus de 100 kilomètres du lieu de résidence

14 mai 2020 / Attestation de déplacement

Nouvelles modalités de déplacement


Dorénavant, vous pouvez à nouveau vous déplacer normalement :
=> dans tout votre département quelle que soit la distance,
=> dans un rayon de 100 km autour de votre domicile hors département.
Dans les autres cas (+ de 100 km hors département de domicile), vous devez remplir une déclaration (papier ou numérique) et détenir des pièces justificatives pour un des motifs suivants :
- trajets résidence / lieu(x) d’activité professionnelle, et déplacements professionnels indispensables (cas n°1)
- trajets scolaires élève(s) et accompagnant, y compris pour examens ou concours (cas n°2)
- consultation médicales et soins spécialisés (cas n°3)
- motif familial impérieux, assistance des personnes vulnérables et garde d’enfants (cas n°4)
- obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie ou déplacement imposé par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire (cas n°5)
- convocation d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire (cas n°6)
- missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise (cas n°7).

⚠️La seule déclaration de déplacement ne suffit pas en cas de contrôle.

?Il faut également présenter un justificatif de domicile de moins d’un an (quittance de loyer, facture, avis d’imposition…), ainsi que tout document justifiant le motif du déplacement (convocation par exemple).
Il n’est donc PAS nécessaire de se munir de déclaration pour les déplacements de plus de 100 km effectués dans son département de résidence, ou ceux réalisés en dehors du département de résidence dans la limite de 100km.

Plus d’informations et attestation à télécharger

Livraison et disponibilité des 7000 masques

Livraison et disponibilité des 7000 masques

Livraison et disponibilité des 7000 masques

Masques barrières

13 mai 2020 / Municipalités

Masques : La mairie est en attente d’une livraison de 7000 masques lavables qui seront offert à la population.

Actuellement, la société affiche une dizaine de jours de retard. Dès réception, nous vous communiquerons le mode de distribution.

Il est donc inutile de téléphoner à l’accueil de la mairie ou de se déplacer car nous n’avons malheureusement pas de stock.

Les masques papiers qui ont été livrés servent aux différents services de la ville en contact avec le public comme le personnel des écoles qui va accueillir les enfants, ce jeudi.

Nous vous remercions de votre compréhension et espérons très vitre pouvoir répondre à votre attente.

En attendant, vous pouvez trouver des masques dans certains commerces de la commune ou commander des masques à la pharmacie Marquier (en attente d’un stock très important). Actuellement, la pharmacie reçoit très peu de masques qui sont déjà réservés mais à la livraison de ce stock, nous vous en informerons rapidement.
Prenez soin de vous et de vos familles !

Stratégie de déconfinement : ce que l’on peut faire ou ne pas faire

Stratégie de déconfinement : ce que l’on peut faire ou ne pas faire

Stratégie de déconfinement : ce que l’on peut faire ou ne pas faire

Savoir ce qu’il est possible de faire ou non à partiru du 11 mai 2020

11 mai 2020 / Stratégie de déconfinement

Comme annoncé par le Gouvernement, après une longue période de confinement stricte, du lundi 11 mai au mardi 2 juin débutera une première phase de déconfinement.

Désormais, il ne sera plus nécessaire de se munir d’une attestation de déplacement pour vos sorties. Cependant, de nombreuses directives restent encore en vigueur et le retour à « la vie normale » n’est pas d’actualité.

Afin de savoir ce qu’il vous sera possible de faire ou non durant cette période, nous vous invitons à consulter directement le site du Gouvernement où tout y est inscrit en détail :

Tout savoir sur le déconfinement

 

Pour plus d’informations : ?0 800 130 000

Besoin d’aide ? Tous les numéros utiles pendant la crise sanitaire

Besoin d’aide ? Tous les numéros utiles pendant la crise sanitaire

Besoin d’aide ? Tous les numéros utiles pendant la crise sanitaire

Retrouvez dans ce petit guide toutes les infos utiles

4 mai 2020 / Tous les numéros et contacts

Voici un guide simple et pratique qui recense, sous forme de questions-réponses, les principales solutions disponibles pour répondre aux problèmes du quotidien face à la crise que nous traversons.

A côté des numéros d’urgence et d’écoute les plus connus, de nombreux dispositifs existants ont été fédérés via le numéro vert 0 800 130 000 (anonyme et gratuit, disponible 24h/24, 7j/7) qui a été mis en place par l’Etat au début de la crise ainsi que : traiter certaines urgences (notamment médicales), apporter une écoute, une redirection, des conseils…

 

Numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

Numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

Numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

3919 Violence Femmes Info et communiqué de presse du 30 avril

Actualisé le 4 mai 2020 / Violence intrafamiliale

Création de points d’accueil pendant le confinement. Communiqué de presse de la Préfecture de la Haute-Garonne du 30 avril 2020.

Le confinement mis en place afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19 est un terreau propice aux violences conjugales. Aussi, en complément des dispositifs existants, Etienne Guyot, préfet de la région Occitanie,
préfet de la Haute-Garonne, a décidé de la création de points d’accueil dédiés dans des centres commerciaux du département, dont l’accès est compatible avec les mesures du confinement.
La multiplication des points d’alerte et de contact avec les victimes, dans le respect des règles sanitaires, doit permettre de limiter les situations de violences non déclarées. Il s’agit d’une priorité absolue pour le
gouvernement.

Des points d’accueil éphémères sont ainsi installés à partir du 29 avril au sein des centres commerciaux de Carrefour et Leclerc et de nouveaux points de contacts sont déployés en zone rurale. L’accueil est réalisé par
des gendarmes formés aux violences intra-familiales et auront lieu dans les centres commerciaux suivants :

• Leclerc d’Etancarbon, mercredi 29 avril de 9h à 12h,
• Leclerc Saint-Orens, jeudis 30 avril et 7 mai de 14h30 à 17h30,
• Carrefour de Portet-sur-Garonne, jeudis 30 avril et 7 mai de 14h30 à 17h30.

Ces permanences viennent s’ajouter à celles tenues par l’association d’aide aux victimes « France Victimes 31» dans les centres commerciaux suivants :

• Carrefour Labège, les vendredis et samedis de 9h à 19h,
• Carrefour Pupran, les mardis et vendredi de 9h à 19h,
• Carrefour Tournefeuille, du lundi au vendredi de 9h à 13h.

A partir de ces six points d’accueil temporaires, les femmes victimes de violences conjugales sont écoutées, orientées et accompagnées, si besoin, dans leur mise en sécurité. Ces points d’alerte innovants viennent compléter les dispositifs existants.

Retrouvez les infos ici :

http://www.haute-garonne.gouv.fr/Actualites/Confinement-et-femmes-victimes-deviolences
http://www.hautegaronne.gouv.fr/content/download/33488/219899/file/20200303_CP+violences+faites+aux+femmes.pdf

Voir l’article en ligne

3919 : le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence

Publié le 24 mars 2020 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Illustration 1

Chantage, humiliation, injures, coups… Les femmes victimes de violences peuvent contacter le 3919. Gratuit et anonyme, ce numéro de téléphone est, en raison des circonstances exceptionnelles dues à l’épidémie du coronavirus et jusqu’à nouvel ordre, accessible de 9h à 19h du lundi au samedi.

Le 3919 Violence Femmes Info constitue le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement…). Il propose une écoute, il informe et il oriente vers des dispositifs d’accompagnement et de prise en charge. Ce numéro garantit l’anonymat des personnes appelantes mais n’est pas un numéro d’urgence comme le 17 par exemple qui permet pour sa part, en cas de danger immédiat, de téléphoner à la police ou la gendarmerie.

Le numéro 3919, soutenu par le ministère en charge des droits des femmes et géré par la « Fédération nationale solidarité femmes » s’appuie sur un partenariat avec les principales associations nationales luttant contre les violences faites aux femmes.

  À savoir : Le Grenelle des violences conjugales s’est terminé le 25 novembre 2019 lors de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.